Nachhaltig von Anfang an
AUTOUR DES TOUT-PETITS

Introduction d’aliments solides

Prêt pour l’aventure? Bien sûr! La diversification consiste à donner des aliments en complément du lait. Au terme des six premiers mois, une alimentation exclusive au lait maternel ou infantile n’est plus toujours assez nourrissante. De plus, à partir de six mois, les besoins nutritionnels des bébés augmentent. Leurs besoins en fer, par exemple, sont très élevés. Ceux en zinc augmentent également. Une diversification équilibrée est en mesure de couvrir ces derniers.

Introduisez les aliments progressivement, car il faut laisser le temps à l’appareil digestif de votre enfant ainsi qu’à votre propre lactation de s’adapter. Trois à 4 semaines après que la première bouillie constitue un repas complet, vous pourrez introduire la bouillie suivante. Tous les enfants ne sont pas prêts à commencer la diversification de manière précoce. Au lieu de compter les semaines, mieux vaut observer les signaux de votre enfant. Chaque enfant est unique et montre son intérêt pour la nourriture de manière plus ou moins claire.

 

Signes possibles de maturité pour débuter la diversification

  • Bébé essaie d’attraper la nourriture.
  • Il suit du regard la cuillère de l’assiette à la bouche.
  • Il mâche bruyamment et avec intérêt.
  • Il ne repousse plus la bouillie avec la langue. herausgeschoben.
  • Il peut rester assis un court instant (avec un peu de soutien).
  • Il ouvre la bouche lorsque la cuillère arrive.

Premiers pas de l’introduction d’aliments solides

1re semaine: commencez par 2 à 3 cuillères à café de bouillie puis augmentez les quantités jusqu’à 100 g.

2e semaine: ajoutez environ 50 g de pomme de terre et 1 cuillère à soupe d’huile pour aliment bébé.

3e semaine: ajoutez 20 à 30 g de viande pour compléter la bouillie. Vous pouvez également y ajouter un peu de compote ou de jus de fruit en dessert.

Les recettes des premières bouillies

 

Petits pots Holle

Quand le temps presse

Lorsque vous êtes pressés, vous pouvez également donner nos petits pots à votre enfant.

10 conseils utiles

Bien que la diversification alimentaire semble être un sujet difficile à maîtriser à première vue, vous ne pouvez en réalité rien faire de mal si vous respectez les règles les plus importantes:

1. Restez zen: Chaque enfant apprend à manger à son propre rythme. Ne comparez pas votre bébé aux autres. Que les quantités varient n’est pas un problème en soi, elles dépendent de nombreux facteurs: les besoins individuels, les poussées de croissance, l’état de santé, les poussées dentaires.

2. Ne pas forcer: Les parents choisissent ce que l’enfant a le droit de manger, l’enfant décide combien il en mange. Ne forcez jamais votre enfant à manger, mais incitez-le à goûter.

3. Une question de proportion: N’accordez pas trop d’importance aux quantités exactes mentionnées dans la recette. Le plus important, c’est de respecter les proportions.

4. Découverte sensorielle: Le jeu n’est rien d’autre qu’une exploration sensorielle. Il a toute sa place dans la découverte d’un nouvel aliment. À condition évidemment que celui-ci finisse dans la bouche.

5. Les bienfaits des rituels: Aider à mettre la table, prononcer un dicton en passant à table ou allumer une bougie aident les enfants à trouver leurs repères et à se préparer au repas familial.

6. Fixer des règles: Réfléchissez aux règles que vous souhaitez introduire concernant les repas. Il est important de les définir en fonction de l’âge de l’enfant et de les appliquer scrupuleusement.

7. Atmosphère positive: Créez une atmosphère agréable au moment du repas et évitez les conflits et la distraction causée notamment par les médias ou les personnes se levant de table.

8. Éviter le grignotage: En règle générale, le repas est terminé au bout de 20 minutes environ. Observez une pause de 2 à 3 heures entre les repas et évitez le grignotage permanent. Les enfants apprennent ainsi progressivement à manger à leur faim au moment des repas.

9. L’enfant gère lui-même son appétit: Pour favoriser le développement d’un comportement alimentaire sain, il est important que l’enfant fasse lui-même l’expérience de la faim et de la satiété. Ne forcez pas votre enfant à continuer à manger.

10. Pas de chantage: Manger n’est pas une question de performance. Évitez absolument d’utiliser la nourriture pour récompenser ou punir votre enfant.

Retrouvez des informations utiles également sur le site Aktion Kleinkind-Ernährung consacré à l’alimentation infantile.

Guides

Nos guides sur l’alimentation des bébés

Vous pouvez télécharger ici tous nos guides sur l’alimentation des bébés.